La formation

ANNEE SPECIFIQUE 

L’arrêté du 21 décembre 2012 précise que l’entrée en masso-kinésithérapie doit être précédée d’une Année Spécifique aux Etudes en Masso-Kinésithérapie pour personnes en situation de Handicap d’origine Visuelle. Les enseignements sont les suivants :

  • Méthodologie d’apprentissage de l’anatomie tridimensionnelle ;
  • Prérequis en biologie physiologie humaine ;
  • Base de la biomécanique humaine ;
  • Méthodologie de travail et adaptation ;
  • Initiation à la santé publique ;
  • Initiation aux sciences humaines ;
  • Découverte de la masso-kinésithérapie ;
  • Initiation aux neurosciences.

En tout 1080 heures de formation théorique et pratique sont organisées et complétées par 4 semaines de stage.

LES 4 ANNEES DE FORMATION [en cours de correction]

Le programme des 4 années de formation est fixé selon l’arrêté du 2 septembre 2015 relatif au diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute.

Les stages

Le passage de 2ème en 3ème année suppose d’avoir satisfait aux modules ou parties de modules qui sont au programme de la 2ème année. Les modalités sont semblables à celles prévues pour les modules de 1ere année.

C’est la moyenne des notes obtenues dans chaque module qui est prise en compte pour la validation. Pour chaque module une épreuve de rattrapage est prévue.

Peuvent se présenter au Diplôme d’état les étudiants ayant satisfait à tous leurs modules et validés tous les stages.

Le Diplôme d’Etat

Le Diplôme d’état est identique à celui des étudiants de droit commun. Il consiste en la soutenance d’un travail écrit effectué au cours de l’un des stages plein temps prévus par les textes officiels. La soutenance est notée sur 60. A cette épreuve s’ajoute la note calculée sur la moyenne de tous les modules du 2ème cycle (2ème et 3ème années), sur 60.

Est déclaré reçu l’étudiant obtenant au moins 60 sur un total de 120 points. Toute note inférieure à 21 points à la soutenance du travail écrit est éliminatoire.

Les épreuves du Diplôme d’Etat sont mutualisées avec celles des étudiants de droit commun.